woman_img

La graisse, stock d'énergie, comment la brûler?

D’abord, il faut savoir que lorsque l’on brûle de l’énergie en bougeant, ce ne sont pas les réserves de graisses qui partent en premier, loin de là !
On brûle en premier les stocks directement disponibles pour les muscles (ATP et créatine) pour les efforts de quelques secondes.
Pour des efforts un peu plus longs (plusieurs dizaines de secondes), c’est le glycogène qui est utilisé (dérivé du glucose présent dans les muscles).
Ce n’est qu’au-delà de trois à quatre minutes que l’on commence à mobiliser dans nos réserves de glucides en dehors des muscles et enfin les lipides.

Le problème, c’est que notre organisme ne puise pas de manière équivalente dans nos réserves de glucides et de lipides.

Tout va dépendre de l’intensité de l’effort. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est un effort modéré et prolongé qui va essentiellement mobiliser les réserves de lipides. Car les exercices intenses brûlent surtout les glucides, disponibles plus rapidement (mais dont les réserves s’épuisent vite).

La marche (nordick-walking) ou le vélo par exemple sont donc excellents pour brûler ses réserves de graisses. Mais pour cela il faudra travailler en intensité cardiaque basse.

On la calcule de la façon suivante: (220 – âge) X 0.85. Il faudra toujours faire l’activité physique de 10 à 20 pulses en dessous de ce seuil.

Plus l’activité se prolongera plus vous puiserez dans vos stocks de graisse.

Une bonne marche de 1h30 est plus efficace que 20 minutes de vélo à haute intensité cardiaque, où vous aurez beaucoup transpiré et vous aurez les jambes flageolantes!

Pandémie: les effets sur notre nourriture, notre santé et notre immunité

Voir la Dynanews

Nouvelle association Au cabinet Dynaform Lausanne

Voir la Dynanews

Et si vous preniez soin de vous avant la fin de l'année ?

Voir la Dynanews