woman_img

Que penser des "régimes" proposés sur le marché au printemps

Au printemps de chaque année c’est la saison des régimes miracles, permettant d’avoir une belle ligne sur la plage ! La valse des conseils plus ou moins sérieux recommence.
Alors pour en faire un contre pieds, nous basant sur un excellent article parut dans « L’Illustré » de mai cette année, nous allons faire une critique la plus objective possible de toutes les méthodes actuellement sur le marché.

Vous trouverez en annexe un PDF  du dit article, et surligné en jaune, les points que nous allons développer ci-dessous.
mais vous avez aussi la possibilité d’avoir le texte ci-dessous en PDF

Dans l’intro de l’article, le journaliste soulève le problème du maintien d’un objectif perte de poids à long terme.
Pour toute personne qui a fait un programme Dynaform, nous lui avions dit que notre objectif était de lui apprendre à comprendre et changer ses comportements alimentaires dans le futur pour conserver son objectif et avoir une hygiène diététique respectueuse de sa santé.

Au point 3, des dix raisons pour faire l’impasse sur un régime, Dynaform, et de façon transitoire (maximum 7 semaines), se permet de gérer et choisir le choix des protéines. Mais notre objectif à long échéance est de vous apprendre à manger de tout, sans excès pour équilibrer besoins et plaisirs.

Régimes pauvres en glucides :
Ce type de diète est gérable à courte échéance, mais très difficile à suivre longtemps dans notre société et elle génère une importante frustration gustative par disparition de beaucoup d’aliments (fruits, pâtes, riz, etc). Une fois l’objectif atteint, aucunes informations concrètes n’est données pour les réintroduire.

Régimes hypo-caloriques mixtes :
Ce sont de bonnes méthodes, mais basées sur les calories ou des points valeur. Les calories sont une référence internationale, mais complètement abstraite. Avez-vous déjà vu une calorie ? Par contre 100gr de bœuf, une fois pesé, c’est rationnel! Le système des points (Weight Watchers) demande un constant calcul et cela reste aussi de l’abstrait!
Et cela va demander à la personne un suivi très compliqué à concilier avec une vie familiale, sociale et sera difficile à maintenir à long terme, car cette méthode ne propose pas de moyens pour gérer les compulsions alimentaires.

Régimes dissociés :
C’est une théorie inventée par des individus, basée sur aucun fondement scientifique. A long terme c’est une méthode ingérable dans notre société et qui génère des carences extrêmement graves. (Carence en sodium, fer, potassium).

Régimes chrono biologiques :
La démarche intellectuelle et scientifique de base est intéressante, mais elle demeure très compliquée à suivre dans la durée. Trop d’interdits et des horaires qui ne correspondent pas forcément avec ceux de notre société.
Dynaform essaie autant que possible de laisser ses clients dans leur horaire tant professionnel que familliale.

Régimes profil individuel :
Scientifiquement ces programmes sont intéressants, et on peut retrouver certains points techniques (gestion des hormones) avec Dynaform.
Mais ils sont bourrés d’interdits, très contraignants et ne changeront pas les comportements alimentaires compulsifs voir les augmenteront par accumulation de frustrations.

Régimes aliments magiques :
C’est juste des méthodes hallucinantes, voir dangereuses pour la santé. Frustrations, carences, aucunes approches à long terme pour gérer l’objectif atteint !

Régimes avec jeûne protéiné :
C’est une méthode très efficace pour rapidement perdre du poids. Et pour en reprendre aussi vite !
Ne pas manger de féculents, sèche le corps (perte d’eau nécessaire à la digestion des féculents) , donc rapide perte de poids mais c’est principalement de l’eau.
Dès que l’on retourne dans une alimentation équilibrée, faite de tout, dont des hydrates de carbone, on reprend rapidement du poids !

Les méthodes comportementales :
Ce sont des méthodes intéressantes pour comprendre et gérer les compulsions alimentaires, mais elles sont souvent accompagnées de dogmes intellectuels ou spirituels auxquels il faut aussi adhérer ! En plus elles donnent très peu de conseils alimentaires.

Les substituts de repas :
On mange des produits inventés par des entreprises commerciales qui vont trouver des arguments de vente pour créer une dépendance à leurs produits, ce qui va augmenter leurs chiffres d’affaire !
Aucuns supports pour régler les comportements antérieurs qui avaient généré le surpoids. Et finalement de quoi sont faits ces produits ?

Les aides médicamenteuses :
C’est décharger la responsabilité de sa gestion alimentaire sur une pilule soit disant miracle (et elle n’existe pas encore, autrement cela se saurait !) En outre cela ne modifiera en rien les comportements pour pouvoir un jour se passer de ce faux médicament !

En conclusion :
Notre combat quotidien avec nos clients est de leur faire comprendre pourquoi ils ont pris du poids, et comment en perdre physiologiquement de la façon la plus équilibrée et durablement possible pour leur santé. Mais surtout de mettre les outils, les moyens et les connaissances nécessaires pour pouvoir, objectif atteint, le maintenir à long terme.
Nous savons, par expérience, qu’il est extrêmement difficile de changer des habitudes alimentaires, surtout si elles sont dictées, depuis de longues années, par les raisons affectives positives ou négatives (compulsions alimentaires).

Nos motivations sont, pour nos clients, multiples :

Apprendre à manger de tous les aliments de façon équilibrée pour un maintien maximum d’une bonne santé à un poids corporel correspondant à sa taille et ses activités.
La reconnaissance de ses comportements alimentaires antérieurs qui ont fait prendre du poids. (Compulsions alimentaires). L’apprentissage de la gestion de ses émotions pour éviter les compulsions. (Outils développés avec l’aide de psychologues).

La découverte et la compréhension d’une nouvelle gestion alimentaire dans le respect maximum de ses besoins physiologiques, énergétiques et hormonales. Tout en satisfaisant les plaisirs gustatifs sans excès.

C’est pour atteindre ces objectifs que Dynaform propose dans un premier temps des conseils en diététique, pour une bonne hygiène alimentaire ; l’apprentissage de la gestion des repas dans tous les environnements possible (maison, bureau, vacances, voyage, famille, etc).

Par la suite, les consultations s’orientent plus vers la compréhension et la gestion de tous les comportements alimentaires de l’être humain dictés par ses émotions positives ou négatives.

Pandémie: les effets sur notre nourriture, notre santé et notre immunité

Voir la Dynanews

Nouvelle association Au cabinet Dynaform Lausanne

Voir la Dynanews

Et si vous preniez soin de vous avant la fin de l'année ?

Voir la Dynanews