woman_img

Le Gluten: son rôle et ses effets

Régulièrement, on nous parle du gluten et l’on nous pose beaucoup de questions concernant les intolérances ou les allergies à ce produit.

Et bien nous allons profiter pour expliquer ce qu’est le gluten et quel effet ou rôle à cette molécule sur notre métabolisme ou digestion.

Mais surtout nous allons définir le rôle spécifique de cette partie des hydrates de carbone (féculents).

Tout d’abord, comme diagnostiquer l’intolérance (dite maladie coeliaque):
Cette maladie est dépistée par des tests sanguins qui mesurent la quantité de certains anticorps.
Une présence élevée de ces anticorps signale que le corps réagit anormalement au gluten.

À la suite d’un test sanguin positif, une biopsie de l’intestin est nécessaire pour confirmer le diagnostic. Il faut éviter de suivre un régime sans gluten avant que le test sanguin et la biopsie soient complétés afin d’obtenir un diagnostic précis.

C’est uniquement la biopsie qui peut confirmer de façon précise l’intolérance. La seule prise de sang est une information incomplète !!

Qu’est ce que le gluten :

Le gluten est une protéine présente dans le blé, l’épeautre, le kamut, le seigle, l’orgeLe gluten est une protéine particulière. Elle est élastique et caoutchouteuse, et sa propriété principale est de tenir « la pâte ensemble », de densifier.
C’est pourquoi des aliments contenant du gluten sont souvent utilisés comme épaississants et agents de texture, par exemple dans les sauces, soupes et assaisonnements. Les viandes et les poissons transformés, dont les saucisses, renferment aussi du gluten, tout comme la bière, fabriquée à partir de l’orge.

Pourquoi des intolérances :

Le gluten se transforme en gliadine dans le tube digestif. La pénétration de cette dernière dans la paroi intestinale chez des sujets prédisposés provoquerait une réaction inflammatoire entraînant la destruction des cellules composant les villosités intestinales. Cette intolérance au gluten est d’origine immunologique, mais sans réaction d’hypersensibilité. Ce n’est donc pas une allergie.

Fréquence de l’atteinte en Europe:

On trouve généralement cette maladie chez l’enfant, mais le diagnostic peut être fait chez l’adulte quand la maladie était discrète pendant l’enfance.
Cette maladie touche surtout les populations d’Europe du Nord. Des estimations de sa fréquence parmi les personnes d’origine européenne varient entre 1 sur 300 et 1 sur 500. Parmi les Irlandais la prévalence atteindrait 1 sur 132, tandis que la prévalence moyenne au Royaume-Uni serait de 1 sur 1009. (Des buveurs de bière ?!)

La maladie coeliaque est héréditaire. Selon Santé Canada, chez les parents au premier degré (père, mère, frères, sœurs, enfants) d’une personne atteinte, les probabilités d’en souffrir sont de 10 %.

Ces personnes devraient se soumettre à un test de dépistage, surtout s’ils ressentent des symptômes de la maladie. Mais si un de nos parents est atteint, on ne le sera pas automatiquement. Il est possible d’être porteur du gène sans jamais développer la maladie.»

Les gastroentérologues précisent toutefois que la sensibilité au gluten est mal définie. «On ne connaît donc pas l’incidence de cette sensibilité dans la population.»

Pour le Dr Bouin, la sensibilité au gluten est encore une hypothèse médicale. «On en parle depuis deux ou trois ans seulement. Je ne dis pas qu’elle n’existe pas, mais elle n’a pas encore été prouvée par des études scientifiques.»

En conclusion, il faut savoir que la digestion du gluten est une fermentation. Toute fermentation dégage des gaz.
Donc automatiquement cela va générer des gonflements, des tiraillements au niveau de la digestion. Mais comme nous vivons sous le dictat du ventre plat et dès que nous avons des sensations « bizarres » dans notre ventre, nous avons l’impression que cela est anormal.

En plus le phénomène est amplifié, du fait de notre éducation qui ne nous autorisons pas à évacuer nos gaz, par en haut ou par en bas ! Mais ces sensations sont normales et font parties du protocole digestif.

Une dernière pique contre les entreprises agro-alimentaires qui prônent le sans gluten à des fins souvent plus mercantiles, que de santé public:
Pourquoi les italiens n’ont-ils pas plus d’intolérance au gluten que les autres Européens, alors qu’ils sont les plus gros consommateurs de pâtes au blé ??

Pandémie: les effets sur notre nourriture, notre santé et notre immunité

Voir la Dynanews

Nouvelle association Au cabinet Dynaform Lausanne

Voir la Dynanews

Et si vous preniez soin de vous avant la fin de l'année ?

Voir la Dynanews